Les aides financières en France pour l’installation de panneaux solaires

Comme son nom l’indique, l’énergie solaire utilise le rayonnement du soleil. Or, saviez-vous que l’énergie captée en une heure par la terre pourrait être suffisante pour couvrir les besoins énergétiques mondiaux pendant une année ?

De plus, de la réduction des émissions de gaz à effet de serre à la baisse du montant de votre facture énergétique, les avantages de l’énergie solaire sont multiples. Enfin, des aides sont proposées afin d’encourager les particuliers à utiliser cette énergie. Voici un point sur le sujet.

 

Le crédit d’impôt photovoltaïque

Vous souhaitez investir dans des panneaux solaires ? Sachez alors que vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt photovoltaïque de 11% sur le montant total des équipements nécessaires à ce type d’installation.

Ce crédit est versé en septembre de l’année suivant la fin des travaux. Accessible à tous, le crédit d’impôt est soit déduit de l’impôt à payer, soit remboursé.

Le montant du crédit d’impôt photovoltaïque est plafonné. Pour un couple soumis à imposition commune et sans enfants, par exemple, il est de 16 000 euros. De plus, depuis le 1er janvier 2012, un plafond spécifique de dépenses a été mis en place.

Celui-ci s’applique en fonction de la puissance installée et se substitue au plafond général s’il est inférieur à celui-ci. Concernant le choix des équipements, ils doivent respecter les normes EN 61215 ou NF EN 61646.

Enfin, pour bénéficier du crédit d’impôt photovoltaïque, l’entreprise vous fournissant les équipements doit être celle qui les installe et doit pouvoir le prouver avec une facture.

 

  Les aides locales et régionales

N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre région pour connaître les aides mises en place pour l’installation de panneaux solaires.

En effet, certaines régions françaises (la région Rhône-Alpes par exemple), proposent d’aider financièrement les particuliers si ceux-ci souhaitent installer des panneaux solaires.

Ces aides peuvent atteindre plus de 2 000 euros et peuvent être cumulées avec le crédit d’impôt photovoltaïque.

Ainsi, sur 16 000 euros de travaux, l’aide totale peut atteindre 9 400 euros par exemple, soit plus de la moitié du montant initial. Ces diverses aides peuvent être accordées par les conseils régionaux ou généraux, l’ANAH (Agence nationale de l’habitat) ou encore par les communes.

 

  Aides de l’ADEME, prime d’intégration au bâti…

L’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) propose également des aides afin de financer l’installation de panneaux solaires. N’hésitez pas à prendre contact avec votre antenne régionale, par exemple, pour plus d’informations.

La prime d’intégration au bâti, quant à elle, concerne « une installation photovoltaïque dont les modules solaires remplacent des éléments de construction du bâti fixés sur la charpente ».

Il s’agit d’un tarif de rachat très avantageux de l’électricité produite. Mise en place par l’État, elle a pour objectif de faciliter le développement d’éléments intégrés à une construction neuve et dont la fonction est de produire de l’électricité photovoltaïque.

Pour bénéficier de cette prime, divers critères sont à respecter comme, entre autres, la favorisation d’une protection thermique ou d’un esthétisme architectural particulier.

C’est la DRIRE (Direction régionale de l’industrie et de l’environnement) qui a pour rôle de valider ou non le respect de ces critères et de décider d’accorder cette prime ou de la refuser.

 

  Bon à savoir

La TVA qui s’applique sur ce type de travaux est actuellement de 7% si la maison a été construite il y a plus de deux ans.

Notez également qu’il est préférable de faire vos demandes d’aides avant les travaux et d’accompagner ces demandes de devis réalisés par des professionnels.

Passez le mot !