Comment estimer le rendement de ma future installation solaire ?

Lors de l’évaluation du coût d’une installation photovoltaïque, il est intéressant de calculer le rendement futur. Par une mise en relation de ces deux estimations, on pourra se faire une idée précise de la rentabilité du projet et du temps qui sera nécessaire à l’amortissement de l’investissement initial.

Le rendement correspond à la quantité d’énergie solaire reçue par l’installation qui est transformée en électricité. Il dépend de fait d’une multitude de facteurs ; allant de la qualité de l’installation, de son orientation, des matériaux utilisés, et bien sûr de la durée et de l’intensité de l’ensoleillement. Une même installation aura donc un rendement relativement différent selon la situation géographique où elle est implantée.

Il est possible et intéressant de réaliser une simulation par exemple via la plateforme internet d‘EDF pour obtenir une idée du rendement de sa future installation selon sa localisation. Elle est par ailleurs elle aussi incluse dans l’étude de faisabilité du projet, qui a l’avantage de prendre en compte tous les critères pouvant avoir une influence sur les prévisions.

Estimation moyenne du rendement d’une installation de 3kWc

rendement-panneaux-solairesToutefois, en se basant sur des statistiques moyennes, toujours pour une installation de puissance 3kWc, quelques chiffres-clé peuvent être considérés à titre indicatif.

Le rendement moyen d’un panneau photovoltaïque se situe entre 7 et 16%. C’est à dire que 7 à 16% des rayonnements captés seront transformés en électricité.

Le rendement maximum actuel d’un panneau se situe autour de 30%. Ces performances devraient évoluer et être optimisées avec les progrès de la recherche en ce domaine dans les prochaines années.

A titre de repère, 1m² de panneaux bien orientés permettent en moyenne de produire 100kWh (kiloWatt heure) par an.

Ainsi une installation de 20m² peut produire en moyenne 2 000kWh par an, voire beaucoup plus dans les régions à fort ensoleillement. Cela correspond grossièrement à la consommation électrique annuelle d’un foyer de 4 personnes, hors chauffage.

Autoconsommation et injection dans le réseau

Si l’énergie produite par une installation photovoltaïque peut être consommée directement, l’énergie non consommée, elle, est réinjectée dans le réseau d’électricité Français et rachetée par EDF, qui en a l’obligation durant 20 années. L’installation doit simplement être raccordée au réseau et un contrat de rachat avoir été souscrit.

efficacité-panneaux-solairesLes tarifs de rachat de l’électricité sont fixés par l’État et révisés chaque trimestre. Au 1er avril 2013 le tarif pour une installation de 3kWc est de 30,77c€ / kWh.

Certaines installations répondant à des exigences de normes peuvent bénéficier d’une bonification de 10% de ces tarifs.

Outre l’économie sur la facture de consommation en électricité, il est donc possible de tirer un profit selon la production grâce au rachat d’électricité.

Avec notre exemple d’une installation produisant une moyenne de 2000kWh annuels, le gain de la revente de l’intégralité de la production serait de 615€. La production pouvant être tout-à-fait supérieure à cela dans les faits, s’agissant de nouveau d’une moyenne.

Le temps nécessaire à l’amortissement de l’installation dépend lui aussi des différents paramètres et ratios entre le montant de l’investissement, la production et la consommation du foyer. Mais une installation est amortie selon les statistiques entre 9 et 14 ans.

Passez le mot !