Installation de panneaux solaires 3 kWc : comment ça marche ?

Dans une installation photovoltaïque, la puissance électrique maximale pouvant être fournie dans des conditions idéales (pas d’ombre, bonne orientation…) est exprimée en kilowatt-crête (kWc).

Si vous souhaitez investir dans des panneaux solaires, sachez qu’il est possible d’en trouver de puissances diverses : 3 kWc, 6 kWc, 9 kWc ou plus encore.

 

Tout savoir sur l’installation de panneaux solaires

Avant tout, il faut savoir qu’il existe trois types de panneaux solaires : les panneaux solaires thermiques, les panneaux solaires photovoltaïques et les panneaux photovoltaïques thermiques.

Certains panneaux solaires existent avec modules intégrés en toiture, d’autres avec modules photovoltaïques posés. Le premier système est le plus cher.

Des kits comprenant les panneaux, l’onduleur et tous les autres équipements utiles à la mise en place de l’installation solaire sont proposés à la vente.

À vous de voir quelle surface est disponible chez vous pour installer les panneaux solaires et quelle puissance est donc nécessaire.

 

  Installation de panneaux solaires 3 kWc : les tarifs

 Le coût total d’une installation varie selon les équipements choisis, les garanties proposées mais également les difficultés de l’installation des panneaux en toiture.

Comptez alors de 11 000 euros à 14 000 euros pour l’installation de panneaux photovoltaïques 3 kWc (de 15 000 à 18 000 euros TTC sans le crédit d’impôt).

Diverses entreprises proposent des offres pour l’installation de panneaux solaires 3 kWc. C’est le cas notamment d’Alliance Voltaïque dont l’offre comprend 12 panneaux de fabrication allemande pour une installation de 3,25 mètres de hauteur par 6,8 mètres de largeur. Garantis 10 ans, leur coût TTC est de 9 980 euros.

Il faut compter un peu plus de huit ans pour que cet investissement soit rentabilisé.

 

  Quels sont les panneaux solaires souvent utilisés ?

Les panneaux Aleo solar S19 sol sont ceux utilisés par Alliance Voltaïque. Les panneaux solaires Siliken sont également utilisés, de même que les panneaux monocristallins SOLAR TECH.

 

  Qu’en est-il des économies réalisées ?

Évidemment, lorsqu’on choisit d’investir dans des panneaux solaires, la question que l’on se pose immédiatement concerne les économies réalisables. Grâce au logiciel CALSOL et selon votre lieu d’habitation, vous pouvez calculer rapidement la production, la rentabilité ou encore le temps de retour sur investissement. Ce logiciel pédagogique est accessible en ligne et gratuitement.

Pour plus de clarté, prenons un exemple concret.

Vous vivez dans les Pays de la Loire, région de l’Ouest de la France, et bénéficiez d’une bonne exposition. Avec une installation de 3 kWc, vous produirez donc environ 3 200 kWh par an ce qui équivaut à 1 500 euros facturés à EDF.

Il vous faudra donc entre cinq et sept ans pour que votre investissement soit amorti. Votre installation vous rapportera environ 20 000 euros nets sur 20 ans de contrat avec EDF. Ces nombres peuvent varier en fonction du prix du kWh notamment.

 

  La question du rachat de l’électricité

Conformément à la loi du 10 février 2000, EDF est dans l’obligation d’acheter pendant 20 ans l’électricité produite par des particuliers à partir d’une énergie renouvelable (comme l’énergie solaire).

Les tarifs du photovoltaïque sont fixés par l’État et révisés chaque trimestre et ce, en fonction du nombre de projets déposés au cours du trimestre précédent. Ces tarifs sont disponibles en ligne et très faciles à trouver.

 

  À noter

Sachez que plus la taille de l’installation solaire est importante et plus le coût au watt-crête (Wc) diminue. De plus, préférez faire appel à un professionnel pour ce type d’installation. En effet, rien ne vaut l’expertise de quelqu’un dont c’est le métier !

 

Passez le mot !