Financement et installation d’une pompe à chaleur

La pompe à chaleur est un système permettant de puiser les calories d’un milieu dit fournisseur afin de chauffer un milieu qualifié lui de récepteur. Ainsi, vous pouvez chauffer votre logement grâce à une pompe à chaleur. Si celle-ci est réversible, elle peut également remplacer la climatisation.

  Le prix d’une pompe à chaleur

billet de banqueLes prix des pompes à chaleur varient selon les modèles (pompes aérothermiques, aquathermiques ou géothermiques), selon le COP (coefficient opérationnel de performance) et enfin, selon les marques.

Comptez de 4 000 à 8 000 euros pour une pompe air/air. Pour une pompe air/eau, prévoyez un budget compris entre 7 000 euros et 14 000 euros. Pour une pompe à chaleur géothermique horizontale ou verticale, il vous faudra prévoir une dépense allant de 10 000 à 20 000 euros.

Pour beaucoup, bien que cette dépense soit amortie au bout de quelques années, il s’agit d’un budget tout de même conséquent. C’est pourquoi, des aides existent afin d’aider les particuliers.

  Les aides pour l’achat d’une pompe à chaleur

Diverses solutions existent afin de vous aider à financer vos travaux comme l’installation d’une pompe à chaleur par exemple.

Ainsi, GDF Suez vous propose le prêt DolceVita Énergies Renouvelables. Ce prêt vous est accordé quel que soit le type de pompe à chaleur que vous souhaitez installer. Seule condition requise : la pompe à chaleur doit avoir un COP (coefficient opérationnel de performance) supérieur à 3,4. Son taux est compris entre 1,95 et 4,95 % TEG annuel fixe hors assurance facultative selon le montant du prêt.

Le montant, quant à lui, peut aller de 1 500 à 21 500 euros. Il est accessible à tous les particuliers même si vous n’êtes pas client GDF Suez DolceVita. Vous pouvez choisir entre trois vitesses de remboursement et n’avez aucun frais de dossier.

D’autres aides existent. Vous pouvez en effet également bénéficier d’un crédit d’impôt, d’un éco-prêt à taux zéro et d’une TVA réduite pour les pompes à chaleur air/eau.

Des aides régionales ont aussi été créées afin d’aider le financement d’installations comme les pompes à chaleur. N’hésitez pas à vous renseigner sur les aides proposées par votre région et auprès des professionnels pour connaître les diverses conditions concernant leur attribution.

  L’installation d’une pompe à chaleur

installateur de pompe à chaleurIl est possible d’installer la pompe à chaleur soi-même mais il est tout de même fortement conseillé de faire appel à un professionnel. L’intervention d’un professionnel pour l’installation d’une pompe à chaleur fait, de plus, souvent partie des conditions nécessaires à respecter pour obtenir des aides financières.

Sachez que pour trouver un professionnel qualifié, vous pouvez faire confiance à l’Afpac (association française des pompes à chaleur), qui regroupe divers installateurs professionnels sous la démarche qualité QUALIPAC. C’est la garantie, pour les particuliers, d’une installation professionnelle de qualité.

Sachez également que divers labels et normes existent comme Eurovent, Promotelec ou encore NF PAC. Le label Eurovent garantit que la puissance, le coefficient opérationnel de performance (COP) et l’efficacité énergétique frigorifique (EEF) d’une pompe à chaleur sont conformes à celles indiquées par les constructeurs. Le label Promotelec est accolé aux équipements répondant à un cahier des charges qui a pour rôle de garantir leur performance. La norme NF PAC, enfin, assure le COP, la puissance thermique et le niveau de puissance acoustique d’une pompe à chaleur (aérothermique ou géothermique) de moins de 50 kW.

Pour toute demande d’informations, n’hésitez pas à vous rapprocher de professionnels ou d’associations. Vous pouvez également faire des demandes de devis afin de savoir ce que vous coûterait l’installation d’une pompe à chaleur.

Passez le mot !